Fonctionnement de l'implant cochléaire

Destiné à restaurer l'audition chez des personnes souffrant d'une surdité sévère à profonde, l'implant cochléaire est une alternative lorsque les prothèses auditives ne permettent pas la compréhension de la parole.

  1. Comment marche un implant cochléaire ?

Schématiquement, cet appareil se compose d'un microphone qui capte les signaux sonores avant de les transmettre à un processeur vocal qui les traduira et les transmettra à des électrodes capables de stimuler le nerf auditif.


implant cochleaire

A l'extérieur, un microphone, qui peut être inclus dans un contour d'oreille, reçoit les sons et les envoie au processeur vocal. Placé autour du pavillon de l'oreille, ce dernier réceptionne ces signaux, les analyse, les code et les envoie à l'antenne. Elle se pose sur la tête, face à l'antenne réceptrice, avec un aimant.

A l'intérieur, un récepteur, avec une antenne réceptrice et un stimulateur placé derrière l'oreille, sous le cuir chevelu. Il envoie les sons extérieurs aux électrodes. Celles-ci sont au nombre de 15 à 22, en fonction des modèles, et regroupées dans un faisceau d'électrodes (ou porte-électrodes) placé dans l'oreille interne.

  2. Comment se pose un implant cochléaire ?

Comme pour toute intervention chirurgicale, un bilan médical pré-opératoire est prévu. Cette visite préalable est d'autant plus importante que cet appareil est généralement posé pour la vie et que son coût est particulièrement important. Le bilan passe par ainsi par des examens ORL et orthophoniques, des entretiens psychologiques ainsi qu'un scanner et IRM pour déterminer la faisabilité de l'intervention.
L'implantation cochléaire est maintenant une intervention chirurgicale courante et classique. Le patient entre à l'hôpital la veille. L'opération, sous anesthésie générale dure environ 2 heures. L'hospitalisation dure habituellement entre 3 et 4 jours. La chirurgie de l'implantation cochléaire va le plus souvent rendre définitivement inefficaces les restes auditifs du côté opéré. Au réveil, un pansement compressif est le seul effet gênant de cette opération sans douleur. Jusqu'au branchement de l'implant, le patient éprouvera une surdité totale.

  3. En quoi consiste le suivi post-opératoire ?

Juste après l'intervention, la personne implantée n'entend rien. Le branchement et le réglage de l'implant se feront trois à quatre semaines après l'intervention. Chez l'adulte comme chez l'enfant, des séances d'orthophonie sont alors prévues. Leur nombre dépendra de la qualité de la restauration auditive. Pour l'enfant, les réglages se feront progressivement et avec l'aide de l'orthophoniste, qui lui permettra d'appréhender le monde sonore et de structurer sa parole. La rééducation peut s'accompagner d'une aide psychologique, la redécouverte du monde sonore pouvant se révéler déstabilisante.